Une hormone contre l’addiction au cannabis

161
Une hormone contre l’addiction au cannabis

La prégnénolone, une molécule naturellement sécrétée dans le cerveau, protègerait contre les effets néfastes du cannabis. Bientôt le premier médicament contre la dépendance au cannabis ?

Les équipes de Pier Vincenzo Piazza et Giovanni Marsicano du Neurocentre Magendie (Inserm Bordeaux) ont découvert que le niveau de prégnénolone augmente naturellement dans le cerveau des fumeurs de cannabis.

Cette hormone joue alors un rôle de protecteur contre les effets du THC, le principe actif du cannabis dont 500 000 personnes en France sont devenues addicts. Ces effets négatifs sont principalement des troubles du comportement : problèmes de mémoire et manque de motivation.

Les chercheurs ont constaté qu’en administrant de fortes doses de cannabis à des souris (trois à dix fois plus que la dose ingérée par un consommateur régulier), les concentrations cérébrales en prégnénolone augmentent. Et si on augmente encore le niveau de prégnénolone par un apport externe, on bloque les effets de la drogue. En particulier, les rongeurs récupèrent une mémoire normale.

Un futur médicament contre la dépendance au cannabis ?

Les deux équipes espèrent, désormais, mettre au point un médicament à base de prégnénolone et démarrer des essais cliniques sur l’homme dans un an environ. Selon Pier Vincenzo Piazza, la prégnénolone « ne pourra pas être utilisée telle quelle comme médicament car elle est mal absorbée et rapidement métabolisée par l’organisme ».

Le futur médicament sera donc un dérivé de la prégnénolone plus stable et mieux absorbé. Ce produit existe. Son efficacité sur l’homme reste à vérifier. En cas de succès, il constituerait « la première thérapie pharmacologique de la dépendance au cannabis ».  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici