Troubles du transit intestinal : que faire et comment améliorer son transit ?

Constipations, diarrhées, ballonnements, coliques… La digestion nous rend parfois la vie compliquée. Ces troubles du transit intestinal embarrassants sont parfois liés à une maladie, un traitement médical ou ils peuvent être chroniques.

Dans tous les cas, il existe des solutions naturelles pour améliorer son transit intestinal et nous aider à retrouver un meilleur confort digestif. Quels sont les remèdes naturels contre la constipation et la diarrhée ?

Voici tous nos conseils pour vous aider à mieux remédier vos troubles du transit intestinal ?

Troubles du transit intestinal : quelques explications

Qu’est-ce que le transit intestinal ?

Lors de la phase de digestion, les aliments opèrent un cheminement à travers le corps. Ils sont, dans un premier temps, assimilés par l’estomac qui va transformer la nourriture en une pâte nommée chyme. Ensuite, cette pâte se dirige vers les intestins qui vont achever l’opération de digestion. C’est cette phase que l’on appelle le transit intestinal.

Quels sont les différents troubles du transit ?

Une digestion « normale » passe totalement inaperçue par l’individu. Certains nutriments seront transformés et assimilés par l’organisme (sous forme de graisse, par exemple). D’autres éléments, jugés inutiles par l’organisme, seront rejetés sous forme de selles. Néanmoins, dans certains cas, il arrive qu’en phase finale de digestion, le transit intestinal soit perturbé. Des troubles peuvent alors apparaître :

•   Ballonnements

Il s’agit d’une accumulation de gaz au niveau de l’intestin grêle. Ce trouble est également appelé aérophagie. La personne souffrant de ballonnements se sent gonflée au niveau du ventre et son besoin d’évacuer le trop-plein de gaz se traduit par des flatulences.

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de l’aérophagie. En voici quelques exemples :

  • Une alimentation trop riche en glucides ;
  • Un trop-plein d’air dans l’estomac (phénomène qui se produit quand on aspire trop ou d’air en mangeant en buvant) ;
  • Le stress.

Notre sélection de compléments alimentaires contre les ballonements

•   Constipation

La constipation fait référence à un transit intestinal lent et à une faible fréquence des selles (moins de 3 fois par semaine). Elle peut entraîner des maux de ventre et être également accompagnée de ballonnements.

Les femmes plus exposées à la constipation
Le taux élevé de progestérone est un facteur de troubles digestifs tels que la constipation. De ce fait, le public féminin est naturellement prédisposé à souffrir d’un transit intestinal lent lors des diverses périodes propres à leur vie de femme (règles, ovulation, grossesse).

•   Diarrhées

À l’inverse de la constipation, ce trouble traduit un transit accéléré. Les selles sont plus fréquentes et la matière fécale se présente sous forme très molle, voire liquide. Une diarrhée persistante peut entraîner une déshydratation. Par ailleurs, ce phénomène est particulièrement irritant pour les voies intestinales.

A lire aussi :