Syndrome de Fatigue Chronique : 7 clés pour un reveil en forme

Le syndrome de fatigue chronique sfc se caractérise par un état de fatigue persistant extrêmement intense, apparaissant soudainement chez une personne jusque là en bonne santé et non dépressive, sans que l’on puisse trouver de cause particulière.

Le syndrome de fatigue chronique est une maladie qui se manifeste généralement par une fatigue intense, des maux de tête, des difficultés de concentration et des douleurs musculaires.

Comment soigner le syndrome de fatigue chronique 

Le syndrome de fatigue chronique se caractérise par la survenue, chez une personne jusque là en bonne santé, d’une fatigue persistante invalidante et inexpliquée.

Cette fatigue extrême peut survenir dans les suites immédiates ou plus tardives d’une grippe ou d’un stress important.

Symptômes du syndrome de fatigue chronique 

Malaise et fatigue après effort

Toute personne suffrant de syndrome de fatigue chronique ressent brusquement un manque d’énergie, voire un épuisement, surtout après des activités physiques (même banales, comme des courts déplacement ou des travaux ménagers).

L’état de fatigue, qui suit des efforts de moins en moins intenses, devient progressivement de plus en plus long (le malade ne « récupère » plus). Cet état ne s’améliore pas avec le repos, et les personnes atteintes de fatigue chronique se réveillent géneralement épuisés (sommeil non réparateur).

L’épuisement est tel qu’il retentit sur la vie quotidienne de manière importante, rendant
parfois l’exercice de l’activité professionnelle impossible.

Symptômes « grippaux » de la fatigue chronique

D’autres symptômes du syndrome de fatigue chronique sont souvent présents, et font penser à un état grippal. Par exemple, il est fréquent que les personnes atteintes              d’encéphalomyélite myalgique ressentent une faiblesse musculaire accompagnée ou non de douleurs diffuses dans les muscles (myalgies) et/ou les articulations (arthralgies).Une fièvre, plus ou moins élevée, est également courante.

Les malades de cette pathologie de fatigue inexpliquée se plaignent souvent de maux de tête et de gorge et de petits ganglions enflés peuvent être palpés au niveau du cou ou des aisselles.

Symptômes neurologiques de la fatigue persistante

Parfois, lorsqu’on est atteint du syndrome de fatigue chronique, on a des difficultés à se concentrer et des troubles de la mémoire qui surviennent d’évènements très récents. Des vertiges peuvent apparaître, surtout lorsque on se lève brutalement.

Cette sensation de vertige ou d’étourdissement cause de la fatigue extrême peut être liée à une baisse de la tension artérielle, appelée hypotension orthostatique, survenant lors du passage de la position couchée à la position debout. La personne peut avoir de la difficulté à se tenir debout ou assis momentanémment.

Maux de tête : la fatigue chronique en cause

 Les maux de tête sont souvent associés au syndrome de fatigue chronique, attribuables à l’activation des nerfs de la douleur situés dans la tête, résultant une douleur prolongée entraînant un épuisement de l’organisme.

Autres symptômes du syndrome de fatigue chronique

Enfin, d’autres manifestations du syndrome de fatigue chronique peuvent apparaitre comme les sueurs nocturnes, les palpitations, un amaigrissement, une toux ou des difficultés respiratoires sont parfois observées.
Des troubles intestinaux (diarrhée, douleurs…) peuvent parfois se manifester.

Traitements du syndrome de fatigue chronique

La cause du Syndrome de Fatigue Chronique n’étant pas identifiée, il n’existe pas de traitement qui permette de guérir cette maladie à proprement parler.

Comme il n’existe pas de traitement de la fatigue inexpliquée, la prise en charge du chronique SFC fait appel à diverses options thérapeutiques destinées à rendre progressivement au malade ses capacités physiques et intellectuelles.

Médicaments contre le syndrome de fatigue chronique

Traitement antidépresseur de la fatigue persistante

Les médicaments antidépresseurs à faible dose agissent à la fois sur l’humeur et sur la
qualité du sommeil. Ils peuvent également être bénéfiques en cas de douleurs et certains
ont une action dynamisante.

Par ailleurs, le Syndrome de Fatigue Chronique s’accompagne souvent de signes dépressifs, les antidépresseurs peuvent alors aider à faire face à la maladie. Les antidépresseurs dits tricycliques (comme l’amitriptyline) ou de la famille des ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine), comme la fluoxétine ou la sertraline, sont les plus utilisés.

Traitement-syndrome-fatigue-chronique
Traitement antidépresseur de la fatigue persistante

Traitement antidouleur du syndrome de fatigue chronique

Les douleurs musculaires ou articulaires issus de la fatigue permanente, ainsi que les maux de tête ou de gorge, lorsqu’ils sont présents, peuvent parfois être soulagés par des anti-inflammatoires non stéroïdiens (sans cortisone) : paracétamol, aspirine, ibuprofène…. Ceux-ci sont également prescrits en cas de fièvre persistante.

Autres médicaments pour traiter la fatigue intense

D’autres médicaments sont parfois utilisés pour traiter la fatigue extême , avec une efficacité variable et souvent non démontrée.

Les malades qui présentent des symptômes du syndrome de fatigue chronique tel que le  rhume ou la bronchite, avec toux, écoulement nasal, difficultés respiratoires, peuvent être traités par des décongestionnants nasaux et éventuellement des anti-infectieux.

Des médicaments spécifiques sont prescrits en cas de faible pression artérielle (midodrine
par exemple).

Comment soigner le syndrome de fatigue chronique

Le syndrome de fatigue chronique se caractérise par la survenue, chez une personne jusque là en bonne santé, d’une fatigue invalidante et inexpliquée.

Prise en charge thérapeutique du syndrome de fatigue chronique

Plusieurs mesures peuvent être prises pour maintenir la capacité musculaire en dépit du
manque d’activité physique, et pour apprendre à mieux vivre avec le syndrome de fatigue chronique.

Le manque d’exercice favorise la fonte des muscles (fonte ou atrophie musculaire). Des
exercices « progressifs » (réentraînement ou réadaptation progressive à l’effort), encadrés
de préférence par un physiothérapeute ou un kinésithérapeute, permettent de maintenir ou
de restaurer la capacité des muscles.

Ainsi, les exercices doux, comme le vélo, la marche ou la natation, à raison de 10 à 30 minutes par jour, semblent nettement diminuer la fatigue intense et améliorer la fonction physique des malades.

Même si certaines personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique sont épuisées par le moindre effort, la reprise de l’activité physique est primordiale : le repos prolongé a paradoxalement tendance à accentuer la fatigue et l’état de faiblesse.

Par ailleurs, la thérapie cognitive et comportementale s’avère efficace pour soigner une fatigue chronique et améliorer le bien-être général de près de 70 % des personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique.

La thérapie cognitive et comportementale est une forme de psychothérapie qui aide à mettre en pratique les « bonnes » attitudes face aux situations difficiles afin de mieux les affronter. Plusieurs séances (une quinzaine en moyenne) sont nécessaires.

De manière générale, la pratique de diverses techniques de relaxation peut être bénéfique,
grâce à leur influence sur le comportement face au stress généré par le syndrome de fatigue chronique

Astuces pour combattre le syndrome de fatigue chronique

Malgré une grosse nuit de sommeil, vous vous reveillez toujours épuisé. Découvrez nos astuces et conseils pour combattre cette maladie !

les compléments alimentaires pour soigner la fatigue chronique

Pour booster sa dopamine, prenez un complément alimentaire de L-tyrosine, le matin, 15 mn environ avant le petit déjeuner : 2 gélules de 500 mg en cure de 2 mois.

La boisson tonique pour lutter contre la maladie chronique

pendant 3 semaines environ, prendre un verre d’eau citronnée (pour détoxifier le foie) avec 1 cm de gingembre râpé pour stimuler les glandes surrénales, comme le préconise la médecine traditionnelle chinoise.

Une eau florale antidéprime 

dans la gamme des Fleurs de Bach, on choisira Hornbeam (charme). Un « booster » émotionnel pour se remotiver en douceur : 4 gouttes, 4 fois par jour pendant 3 semaines.

Un petit déj protéiné réparateur

pour faire le plein d’énergie longue durée en début de journée, il faudrait supprimer les sucres (y compris les jus de fruits) le matin, car leur action est de courte durée.

Si on a une difficulté à se concentrer , Un petit déjeuner salé et bien protéiné stimulera la mémoire tout au long de la journée. Il faut inclure au niveau du menu : du pain avec du jambon, un ou deux œufs, du saumon, du caviar d’algues, ainsi que de l’avocat écrasé et des amandes entières ou en purée, riches en L-tyrosine.

combattre-syndrome-fatigue-chronique
Fatigue chronique : attention à l’anxiété et à la dépression

Fatigue chronique : attention à l’anxiété et à la dépression

C’est l’étape suivante de l’épuisement des surrénales, avec une fatigue chronique qui n’est plus seulement physique mais aussi psychique. Le point commun entre tous ces troubles causées par ce Syndrome de Fatigue Chronique.

Une sécrétion insuffisante de sérotonine, par manque de tryptophane, qui régule l’humeur, le sommeil, le stress, les pulsions alimentaires… Il faut tout « regonfler » en même temps pour retrouver un équilibre des neurotransmetteurs, et soulager les surrénales.

On prend du L-tryptophane sous forme de gélules ou de comprimés, en cure intensive pour démarrer.

Prendre 2 gélules au goûter ou en fin d’après-midi et le soir au coucher pendant 15 jours, puis diminuer la dose et passer à 2 gélules seulement au coucher pendant les 2 mois suivants.

On va ainsi réduire nettement la maladie chronique ressentie , redonner de l’énergie et remonter le moral tout en améliorant le sommeil

La plante antistress : l’ashwagandha, ou ginseng indien, est une plante adaptogène idéale à la cinquantaine. Elle régule le système antistress, soulage la fatigue chronique,  favorise le fonctionnement des surrénales et normalise la sécrétion de cortisol.

On la prend le soir pour lutter contre le Syndrome de Fatigue Chronique, combattre la déprime et être de meilleure humeur dans la journée, à raison de 2 gélules au moment du coucher.

Des boissons riches en minéraux : les jus de légumes maison à extracteur ont la cote ! On se prépare des mélanges avec 80 % de légumes verts (fenouil, carotte, épinard, betterave crue, feuilles de blette, concombre, céleri, kale… ) et 20 % de fruits.

À compléter avec 2 ampoules de sérum de Quinton isotonique (hypertonique en cas de surmenage), ultra-reminéralisante. On les boit quand on veut, les plus frais possible, en cure d’un mois. Un vrai booster pour lutter contre la fatigue chronique !

Une eau florale spécial vitalité : la Fleur de Bach Olive (olivier), est conseillée à celles et ceux qui se sentent épuisés physiquement ou moralement, à bout de forces et qui ne prennent plus plaisir à rien.

Prendre 4 gouttes directement sous la langue ou diluée avec un demi-verre d’eau, 4 fois par jour pendant au moins 3 semaines, plusieurs mois si nécessaire peut s’avérer bénifique pour votre organisme pour échapper au Syndrome de Fatigue Chronique.

N’hésitez pas à nous laisser des commentaires pour enrichir encore ce contenu et à vous abonnez à la newsletter pour recevoir les nouvelles publications de Beauté Féminine.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :

Subscribe

fr Français
X