Sanna Marin, Première ministre finlandaise, victime de sexisme ordinaire à cause d’un décolleté jugé trop plongeant

190
Sanna Marin, Première ministre finlandaise, victime de sexisme ordinaire à cause d'un décolleté jugé trop plongeant

Elle a osé le décolleté un peu trop plongeant au goût de certains.

Première ministre de Finlande depuis fin 2019, Sanna Marin, 35 ans, ne pensait sans doute pas se retrouver au cœur des critiques après avoir accepté de prendre la pose pour le magazine féminin Trendi. Ce qu’on lui reproche ? Non pas son travail mais d’avoir osé le simple blazer sans rien en dessous, sinon un collier. Ciel (ou järkyttävä en finnois), un décolleté !

La chancelière allemande Angela Merket et la première ministre finlandaise Sanna Marin

Sanna Marin : le décolleté qui dérange

Elle qui avait déjà subi des sarcasmes sexistes et misogynes lors de son entrée en fonction, vient donc d’en subir une nouvelle vague après que quelques esprits chagrins ont pointé cette tenue qu’ils jugent “inappropriée pour quelqu’un dans sa position”.

Attaque et… contre attaque. Sanna Marin a heureusement aussi reçu de très nombreux soutiens sur les réseaux sociaux où les messages accompagnés du #ImWithSanna ont commencé à fleurir. “Les femmes sont encore trop souvent mesurées en fonction de leur apparence, quelle que soit leur position. C’est complètement obsolète. Nous sommes en 2020”, a par exemple rappelé la politicienne suédoise Annika Strandhäll.

Sanna Marin soutenue sur les réseaux sociaux

En réponse à ce sexisme ordinaire (hélas), des femmes mais aussi des hommes ont choisi de la défendre en postant à leur tour des photos où elles et ils portent une tenue similaire à de celle Sanna Marin. Et que Trendi s’est fait un plaisir de partager.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici