Quand l’aviation vient en aide à la chirurgie

217
Quand l'aviation vient en aide à la chirurgie

Au bloc opératoire, nul patient n’est à l’abri d’une erreur médicale qui pourrait lui coûter la vie. En effet, les erreurs médicales représenteraient la huitième cause de décès dans la population. Mais ne croyez pas que le risque d’accident dépend de l’habileté du chirurgien, de l’état du patient ou encore de la complexité de l’intervention. En réalité, 40 à 65% des erreurs médicales sont dues à des problèmes de communication et de coordination au sein de l’équipe présente au bloc opératoire.

Pour diminuer ce pourcentage, des formations de gestion des ressources d’équipe –les crew ressource management (CRM) – sont maintenant dispensées dans certains hôpitaux tels que les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). En prenant exemple sur l’aviation, ces formations semblent efficaces, puisque le taux de mortalité des patients durant une intervention chirurgicale a diminué depuis qu’elles sont dispensées.

Pourquoi s’inspirer de l’aviation?

A première vue, l’univers de l’aviation et celui de la chirurgie semblent totalement opposés. Et pourtant, les similitudes entre ces deux milieux sont multiples: des professions à haut risque, un travail d’équipe dans des conditions de stress, et des erreurs aux conséquences souvent irréversibles. C’est pourquoi le monde hospitalier a décidé de s’inspirer des formations de type CRM dispensées dans toutes les compagnies aériennes. Les problématiques abordées pour le personnel du bloc opératoire sont identiques à celles du personnel de l’air: la dynamique de groupe, le travail d’équipe, les relations de leadership, la gestion du stress et de l’erreur et, enfin, des simulations de situations d’urgence.

Lancées en 2009 aux HUG, ces formations sont très appréciées par le personnel soignant. En effet, 95% des participants se sont dits satisfaits du contenu des cours et 100% ont estimé avoir acquis de nouvelles connaissances.

Les avantages de la formation

La formation a un impact positif sur toute une série d’aspects. Elle permet de rendre le personnel plus attentif à l’utilité et à l’importance des checklists opératoires, méthode efficace pour réduire le taux de complications et de mortalité durant une opération. De plus, les cours aident à améliorer la communication entre les chirurgiens et les anesthésistes avec des résultats concluants. En effet, suite à la formation, le recours aux briefings préopératoires entre les deux professions est passé de 64 à 100%. Ces discussions sont importantes car elles peuvent faciliter la détection des patients à haut risque chirurgical et également optimiser l’administration préopératoire d’antibiotiques. Enfin, en améliorant la qualité du travail d’équipe, ces cours permettent de diminuer les problèmes techniques, de même que le risque d’accident.

Le but de ces formations – diminuer la mortalité au bloc opératoire – semble donc atteint. Sur la base de près de 180 000 interventions chirurgicales réalisées dans divers hôpitaux, une étude a montré que l’introduction du programme CRM était associée à une réduction significative de la mortalité opératoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici