Ode à la nature, ou comment devenir un·e traileur·euse écoresponsable ?

118
Ode à la nature, ou comment devenir un·e traileur·euse écoresponsable ?

Le trail (au même titre que les sports outdoor tels que l’escalade, l’alpinisme, le ski et ses variantes, la randonnée, les activités aquatiques, etc), est LA discipline par excellence qui s’exerce au cœur de la nature. Mais à la différence des autres sports, le trail reste l’une des activités les plus accessibles et les plus faciles à mettre en application.

Une paire de chaussures, un short, un tee-shirt, et le tour est joué, à vous l’aventure !
Et si l’on s’attache aux mots, le nom de notre chère discipline ne trompe personne : trail est un terme anglais renvoyant à sentier, chemin, piste. Le cadre est planté, c’est au sein même de la nature que l’action prend place. Et dans ce sport, il n’y a qu’une seule règle à respecter : évoluer dans un environnement naturel, prendre notre pied, le tout sans négliger notre sécurité.

Le choix est donc vaste, une infinité de terres et de panoramas s’offre à nous, LE monde s’offre à nous.

Sur la plage, nos pieds, dans leur plus simple appareil, pressent le sable entre leurs orteils avant que ce dernier ne valse sous l’impulsion de notre foulée. En montagne, nous évoluons parmi le sifflement des marmottes, le tintement des sonnailles des bovins, et le pâturage qui agite sous notre nez l’odorant parfum d’un fromage pas encore né. En forêt, nous courons sous les yeux interloqués des oiseaux, et jonglons entre les racines et la rosée qui s’agite à notre passage.

Oui, la nature est bel et bien le théâtre du trail. Aussi, il nous appartient à nous, traileur·euses, de ne pas troubler cette quiétude.
Nous sommes privilégiées, parce que la nature est la nourriture de l’âme et qu’elle sait toujours nous contenter.

Nous sommes privilégié·es, parce qu’il nous est donné de voir, d’écouter, de sentir, de ressentir, et de savourer le monde à travers nos escapades. Nous sommes privilégié·es, parce que la nature se montre accueillante à notre égard, et qu’il n’appartient qu’à nous d’honorer son invitation, de respecter sa maison, et de ne pas franchir les portes qu’elle ne souhaite pas nous ouvrir.

S’il est indéniable que la nature laisse une trace indélébile en nous, l’inverse ne peut être vrai, du moins, pas physiquement parlant. Abandonnons-y nos doutes, laissons-y nos pensées, plantons-y nos rêves, elle en fera bon usage. Pour ce qui est du reste, jetons-le à la poubelle. C’est aussi cela, être écoresponsable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici