Obésité : Les raisons d’un désintérêt pour les régimes

1047
Obésité : de moins en moins d'adultes essaient de perdre...

Plus les années passent, plus le pourcentage de personnes obèses augmente. Mais dans le même temps, le nombre de personnes obèses qui cherchent à perdre du poids est passé de 56% à 49%.

Dans une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association, des chercheurs américains ont examiné les dossiers médicaux de 27 000 patients obèses ou en surpoids pendant trois périodes différentes: 1988-1994, 1999-2004 et 2009-2014. Dans un premier temps, ils se sont aperçus que plus les années passent, plus il y a de personnes obèses (les Américains ont grossi de 7kg en 20 ans). Mais ce qui les a surpris c’est que, dans le même temps, le nombre de personnes qui choisissent de lutter contre ce surpoids a diminué.

“Le nombre de patients obèses affirmant qu’ils essayaient de perdre du poids est passé de 56% les premières années à 49% aujourd’hui” expliquent les chercheurs.

Les raisons d’un désintérêt pour les régimes

L’objet de l’étude n’était pas de connaître les raisons de ce désintérêt pour la lutte contre l’obésité mais le Dr Jian Zhang de l’université de Géorgie (Etats-Unis), principal auteur de l’étude, pense que le découragement est la raison principale. “Il est douloureux et difficile à perdre du poids”, explique-t-il dans le magazine Time. “Beaucoup d’entre nous essaient et échouent, essayent et échouent encore, puis ne parviennent pas à essayer à nouveau.”

Autre raison soulignée par le médecin : être en surpoids est en train de devenir une norme aux Etats-Unis. La pression pour perdre du poids est donc moindre.

“Pourtant les personnes obèses ou en surpoids devraient être plus préoccupées qu’elles ne le sont, ajoute le Dr Zhang. L’obésité est liée à un risque accru de problèmes de santé comme les maladies cardiaques, le diabète et le cancer, et ne pas faire quoi que ce soit à ce sujet est forcément préjudiciable à leur santé”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici