tisane de romarin

Terminer l’année sans épuiser nos réserves d’énergie et sans céder au stress, c’est ce que proposent aux “bilieuses” les deux naturopathes Odile Chabrillac et Nathalie Sacreste. Leurs recommandations : prendre soin de sa vésicule biliaire et recharger les réserves d’énergie.

Généralement grande, assez taillée et musclée, la “bilieuse” est une pragmatique, une concrète, engagée, responsable, courageuse et incarnée dans la vie. Vulnérable au stress, elle prend plutôt soin de sa santé. Son organe principal est le foie, l’organe du désir (parfois frustré) et de l’action (parfois coupée dans son élan) qui, en médecine chinoise, est également l’organe de la colère rentrée et dont le rôle dans l’immunité est important. Sa santé est fortement associée à son système ostéo-musculaire, qu’elle se doit de protéger.

Les recommandations

  • Au quotidien, se tourner vers une alimentation crue et la plus bio possible, pour chouchouter le foie : dès qu’on peut, on croque du cru !
  • Ajouter du curcuma à son alimentation. On le trouve parfois frais (comme le gingembre) ou en poudre, voire en complément alimentaire (2 à 4 gélules par jour, Herboristerie du Palais Royal) : il intervient sur l’immunité mais aussi régénère le foie.
  • • Boire des tisanes de romarin, à la fois protecteur hépatique et de l’immunité, et antioxydant (1 belle cuillère par tasse).
  • • Des aliments antistress pour mieux gérer celui-ci, comme du chocolat, des oléagineux (noix, amande, noisette) et des bananes. Si besoin, on ajoute un complément alimentaire de magnésium, comme le D-Stress (Synergia, de 2 à 6 comprimés par jour, en cure de 1 à 3 mois ou en cas d’urgence), dont la biodisponibilité est excellente, et qui associe magnésium et taurine (contre la fatigue).

Les conseils

  • Du genre à s’inquiéter facilement et à se faire du souci, la “bilieuse” épuise facilement l’énergie de l’estomac-rate-pancréas. La plante qui lui fait du bien : le kudzu, qui aide à lâcher prise et régule la production d’insuline. A prendre en infusion (20 g pour 3 tasses par jour).
  • La bilieuse… se fait de la bile ! Il lui faut donc préserver sa vésicule biliaire en réduisant les graisses animales et la quantité de protéines. A croquer, des betteraves crues et du radis en rondelles !
  • Son immunité étant par nature fragile, tout comme, parfois, son moral, il faut booster l’alimentation en vitamine C avec persil, cassis et poivrons rouges à gogo… Et prendre des oméga-3, avec l’huile de cameline froide (1 CS/jour).
  • On peut compléter ce programme alimentaire avec des soins sur la colonne vertébrale (méridien de la vessie), comme une soin holistique appelé gua sha. Pratiqué en médecine chinoise, il favorise l’élimination des toxines et libère les émotions.