Naissance prématurée entre les semaines 28

77
Naissance prématurée entre les semaines 28

La probabilité de survie des bébés prématurés est de 96 % durant la 28e semaine de grossesse, et passe à 98 % pour la 32e semaine. À partir de la 33e semaine, il y a peu de différence entre ces bébés et ceux qui sont nés à terme.

Les risques de complications graves ou de séquelles permanentes duês à l’accouchement prématuré diminuent progressivement à partir de la 28e semaine. Ici, les facteurs décisifs sont surtout le poids de naissance et l’augmentation constante du poids après l’accouchement.

Le fonctionnement des organes vitaux de l’enfant se développe rapidement durant chaque semaine supplémentaire passée dans l’utérus maternel. Le principal point faible de l’accouchement prématuré sera la maturation pulmonaire qui se développe dans les dernières semaines. Elle peut être compensée de manière efficace à l’aide d’une assistance respiratoire et de médicaments.

La 28e semaine

Au cours de la 28e semaine de la grossesse, un fœtus sain mesure environ 37 centimètres des pieds à la tête, et pèse environ 1,1 kg. Même s’il ne s’agit que de moyennes auxquelles tous les bébés prématurés ne correspondent pas, la plupart d’entre eux ont de bonnes chances de dépasser le poids limite critique s’ils naissent au cours de cette semaine.

Un poids de naissance qui dépasse le kilogramme permet de réduire les nombreuses complications de santé découlant d’un accouchement prématuré.
Les organes sont presque complètement formés à la 28e semaine, comme dans toute grossesse normale. Le fœtus s’occupe de grandir et de prendre du poids à partir de là. Les vaisseaux sanguins des poumons continuent de se développer, tandis que le surfactant, cette substance tensioactive si importante pour le développement des fonctions pulmonaires, est produite en quantités croissantes.

L’assistance respiratoire est généralement nécessaire en cas de naissance à la 28e semaine. Les reins eux aussi ont commencé leur travail. En conséquence, les risques de problèmes d’excrétion ou d’insuffisance rénale se réduisent de manière significative en cas d’accouchement prématuré.

Le cerveau réagit de plus en plus aux stimuli externes, qui sont traités durant le sommeil. Un développement sain du fœtus exige à présent beaucoup de sommeil et de repos. Comme il n’est pas encore capable de réguler son propre équilibre thermique, le bébé prématuré devra rester régulièrement dans la couveuse.

Cependant, vous verrez votre bébé dormir mieux et plus profondément s’il dort dans vos bras ou sur votre ventre, en utilisant la méthode « kangourou ». Si vous lui faites la lecture ou si vous chantez lorsque vous partagez ces moments d’intimité avec le bébé, il reconnaîtra votre voix, ce qui l’apaisera.

La structure osseuse et le développement cérébral du bébé dépendent à présent d’une grande quantité de calcium et de protéines. Le lait maternel (si votre bébé ne peut pas téter, il sera nourri à l’aide d’une sonde gastrique) est le meilleur aliment pour cet objectif, car sa composition s’adapte aux besoins de l’enfant, même s’il est prématuré.

29e semaine

À la 29e semaine, le bébé mesure entre 39 et 40 centimètres des pieds à la tête, et il pèse environ 1,250 kg. S’il arrive au monde cette semaine, le développement de ses organes internes seront complets pour l’essentiel, excepté la maturation pulmonaire et la différenciation des fonctions nerveuses et cérébrales.

Cependant, pour la date de naissance prévue, ils auraient bénéficié d’un « temps d’entraînement » de 11 semaines dans un espace protégé . Le système immunitaire du bébé passe alors par une étape de développement importante, mais il n’est plus épaulé par le transfert d’anticorps maternels après un accouchement prématuré.

Cependant, le taux de probabilité d’infections lors d’une naissance à la 29e semaine est nettement inférieur par rapport aux semaines précédentes. L enfant a accumulé un peu de graisse, il lui est donc possible de réguler son équilibre thermique de manière indépendante pendant une durée plus longue. Il ne dépend donc plus de la couveuse ou d’un lit thermique.

Le risque des dommages consécutifs diminue également en cas d’accouchement prématuré durant cette semaine.

30e semaine

À partir de la 30e semaine, le bébé mesure 40 centimètres et pèse environ 1,400 kg. Le développement de son système digestif est presque complet. Même si l’accouchement a lieu cette semaine, le bébé pourra recevoir durant un certain temps du lait maternel par sonde gastrique. Dans la mesure où il ne peut pas encore coordonner de façon sûre sa respiration et les réflexes de succion et le réflexe d’avaler, il ne se sentira pas repu avec un allaitement maternel ou une alimentation au biberon.

Vous pouvez commencer à lui donner en même temps le lait dans une tasse et essayer de le placer en position d’allaitement afin d’entraîner ses réflexes et son sens du goût. Le contact physique pendant l’allaitement est bon pour vous et pour le bébé en particulier.

En cas de naissance prématurée au cours de la 30e semaine, le bébé possède normalement assez de réserves de graisse pour réguler son propre équilibre thermique. L’assistance respiratoire via intubation trachéale est désormais inutile, en général.

Si certains problèmes respiratoires persistent, l’oxygénation via intubation nasale produit une pression pulmonaire positive en permanence. Ce processus se nomme CPAP (ventilation en pression positive continue).

31e semaine

À la 31e semaine, le bébé mesure environ 42 centimètres et pèse près de 1,600 kg. Si vous accouchez prématurément à partir de la 31e semaine, il y a peu de chances de voir apparaître de nouveaux problèmes. Les poumons du bébé peuvent se gonfler entièrement à présent. Il est possible que le surfactant soit produit en quantité suffisante pour la respiration spontanée. Si ce n’est pas le cas, on a recours à la ventilation CPAP.

Désormais, l’intubation n’est pratiquée que dans des cas exceptionnels. La digestion, le métabolisme et les fonctions excrétoires se stabilisent également au cours de la 31e semaine. À présent, le séjour en couveuse a une fonction de soutien et préserve l’enfant du contact avec les germes.

32e et 33e semaines

À la 32e semaine, le bébé mesure environ 43 centimètres et pèse près de 1,800 kg. Durant la 33e semaine, le bébé grandit de 1 centimètre et parvient à 2 kg environ. S’il naît prématurément durant la 32e ou la 33e semaine, il est pourvu du nécessaire pour vivre hors du ventre maternel.

Les alvéoles sont complètement développées. Le système immunitaire se met à fonctionner. Le cerveau franchit une autre étape de croissance intensive durant ces deux semaines. À partir de la 32e semaine, la sonde d’alimentation devient inutile : le bébé peut être allaité au sein complètement ou être alimenté avec le type de lait adapté à son développement physique.

S’il est incapable de maintenir sa température corporelle en continu durant les premiers jours après la naissance, la couveuse facilitera son adaptation au monde extérieur pendant quelque temps. En comparaison avec d’autres nouveaux-nés à la 32e semaine, la plupart des bébés prématurés manquent seulement de quelques réserves de graisse, ce qui leur donne un aspect assez vulnérable.

Le risque de complications et d’un manque de développement diminue de jour en jour

Au fur et à mesure des semaines de grossesse, aucune difficulté particulière ne devrait venir s’ajouter, dans le cas d’un bébé prématuré en bonne santé. Le séjour en salle périnatale pour prématurés ne dure que quelques semaines pour la plupart des bébés nés après la 28e et la 29e semaine, et quelques jours pour les bébés nés plus tard.

Les bébés nés après la 30e semaine n’ont en général aucun déficit de développement, en comparaison avec les bébés du même âge qui sont nés à terme.

Cependant, les parents d’un enfant prématuré ressentent souvent un grand choc, notamment si le bébé reste à l’hôpital. L’accouchement prématuré provoque une grande charge émotionnelle et psychologique. Même après la sortie de la maternité, votre bébé demeurera pendant un certain temps plus fragile et plus sensible que d’autres bébés.

Le stress personnel est encore plus fort lorsqu’il y a des frères et sœurs aînés. Par conséquent, après un accouchement prématuré, il est important de recevoir du soutien dès le début.

Famille et proches peuvent s’y employer, mais compte tenu de la vie quotidienne en compagnie d’un nouveau-né prématuré et probablement malade, la relation de couple est mise à l’épreuve au début. De ce fait, il vaut mieux avoir recours à un conseiller conjugal ou à une aide professionnelle similaire.

L’alimentation d’un nourrisson prématuré doit être supervisée par un pédiatre, certains aliments destinés aux nourrissons présentant une insuffisance pondérale sont enrichis en nutriments pour compenser les carences d’une naissance précoce. En plus de faciliter l’ingestion des bouillies, il y a aussi des tétines à large gueule, faciles à placer dans n’importe quel type de bouteille.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici