Les nombreux bienfaits du Fenugrec

80
Fenugrec

Le fénugrec est une épice très appréciée, notamment en Inde et au Moyen-Orient. Mais saviez-vous qu’il possède aussi un large spectre de vertus médicinales ? Anti-inflammatoire, stimulant de l’appétit, revitalisant… Découvrez tous les bienfaits de ses graines et nos conseils pour en faire bon usage !

Connue avant tout comme épice au goût amer, le fenugrec est aussi l’une des plus anciennes plantes médicinales. Des traces écrites de cette plante ont été retrouvées dans le papyrus Ebers, un des plus anciens documents médicinaux. Elle a été introduite au Moyen-Orient, puis en Europe par les échanges commerciaux dès le VIIe siècle. Le fenugrec (Trigonella foenum-graecum) est une plante légumineuse de la famille des fabacées comme les pois chiches, les haricots ou le soja. On utilise sa graine pour ses vertus thérapeutiques sous forme de poudre, graines broyées, cataplasmes ou infusions. C’est aussi une grande plante nutritive : ses jeunes feuilles peuvent être dégustées en salade, comme légume ou sous forme de graines germées. En tant que tonique digestif et plante amère, elle stimule l’appétit et relance le système digestif.

S’ajoutent à ces qualités, ses propriétés anti-inflammatoires qui apaisent les muqueuses de l’estomac, de l’œsophage et des intestins. Elle favorise des taux de glycémie équilibrés grâce à son action hypoglycémiante et aide à réduire les taux élevés de lipides dans le sang. Ses effets sont dus à la fois à sa haute teneur en protéines, mais aussi à ses mucilages, gommes, saponosides stéroïdiques, coumarines, alcaloïdes et à ses nombreuses vitamines et minéraux. Son profil lipidique est varié puisqu’il contient des acides gras monoinsaturés, polyinsaturés et saturés. Les glucides sont particulièrement abondants (20 à 45 %) notamment des fibres (cellulose, hémicellulose). Ses saponosides stéroidiques, eux, sont métabolisés par le microbiote en une molécule proche des stéroïdes, mais que l’organisme ne sait pas utiliser directement comme stéroïdes.

Stimuler l’appétit et apaiser les inflammations intestinales

Elle est particulièrement bénéfique pour toutes les inflammations de l’œsophage, de l’estomac et de l’intestin grâce notamment aux vertus adoucissantes de ces mucilages.  Au contact de l’eau, ces mucilages vont se gonfler d’eau et former un gel. Ce gel, pris tout au long de la journée, va apaiser et former une couche protectrice sur les muqueuses des organes enflammés. De plus, en tant que plante amère, le fenugrec va stimuler les sécrétions gastriques, faire revenir l’appétit et relancer un système digestif paresseux ou affaibli. Les huiles essentielles qu’il renferme produisent une odeur sucrée qui jouerait un rôle dans sa fonction apéritive. Ces actions associées à sa richesse en protéines et en fibres en font une des meilleures plantes revitalisantes en cas de de faiblesse digestive, de manque d’appétit, d’anorexie, de longue maladie, d’épuisement ou de choc émotionnel. On sait également aujourd’hui, grâce à une étude datant de janvier 2020, que ses propriétés participeraient à la preservation des populations saines au sein du microbiote intestinal (ce qui aurait un fort impact sur le syndrome métabolique).

Recette de gel de fenugrec

Moudre les graines de fenugrec au moulin à café pour en obtenir 3 g. Faire macérer dans un grand verre d’eau pendant une heure, puis remuer et boire ce gel.

Les doses varient entre 3 g et 15 g par jour pour les problèmes métaboliques. On peut les diluer dans une tisane de menthe, car son goût est peu agréable. On obtient un breuvage chaud en faisant bouillir pendant cinq minutes une à trois cuillères à café de fenugrec dans 250 ml d’eau. Laisser reposer une dizaine de minutes et boire.

Des précautions à prendre

    • La consommation de grandes quantités de graines de fenugrec peut provoquer des troubles gastro-intestinaux, généralement passagers, à cause de leur haute teneur en fibres.
    • L’emploi prolongé des graines en application externe provoque parfois des réactions allergiques.
    • La consommation de graines de fenugrec peut interférer avec l’insuline ou des médicaments hypoglycémiants.
    • Les graines de fenugrec pourraient augmenter l’effet des médicaments, des plantes ou des suppléments ayant une action anticoagulante ou antiplaquettaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici