les artistes s’élèvent contre les ministres Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti

76
Camélia Jordana , Angèle et Pomme : les artistes s'élèvent contre les ministres Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti

Après que des associations féministes aient fait entendre leur indignation face aux nominations au gouvernement des nouveaux ministres de l’Intérieur et de la Justice, ce sont des artistes féminines qui ont dénoncé leur arrivée au pouvoir.

L’arrivée au gouvernement de Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti, respectivement ministre de l’Intérieur et Garde des sceaux (ministre de la Justice) fait polémique. Et a suscité une vive vague de contestation sur les réseaux sociaux. Mais aussi dans la rue : des femmes et militantes féministes ont démontré leur colère, mardi 7 juillet, lors de la passation de pouvoir entre Christophe Castaner et Gérald Darmanin.

Des célébrités ouvertement féministes ont fait savoir leur indignation à ces nouvelles nominations à l’instar des chanteuses Angèle et Camélia Jordana. L’artiste belge a repartagé dans sa story Instagram celle de Pomme. On peut y voir une capture d’écran d’un article relatant le témoignage de Sophie Patterson-Spatz accusant Gérald Darmanin de viol en 2009, après qu’il lui a fait miroiter son appui dan uns dossier judiciaire en échanges de faveurs sexuelles. En légende, l’interprète de l’album Les Failles s’est révoltée : “Et notre nouveau ministre de l’Intérieur : simplement un violeur !”.

Camélia Jordana, Angèle et Pomme affirment leur opposition à l’arrivée au gouvernement de Darmanin et Dupond-Moretti

Angèle a partagé une seconde story de Pomme pointant du doigt, cette fois, l’avocat Éric Dupond-Moretti dont les prises de positions sur les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc ont créé la polémique. En 2018, il avait notamment critiqué que siffler une femme dans la rue devienne une infraction. Pour lui, “il y a des femmes qui ont dit “Moi, ça me fait très plaisir d’être sifflée”.

De son coté, la chanteuse Camélia Jordana, après avoir invité Christopher Castaner à débattre des violences policières, a demandé, toujours dans une story Instagram : “A quand un casier vierge obligatoire pour “être nommé ministre de l’Intérieur de notre beau pays” ???”. Bien que Gérald Darmanin n’ait été condamné, il n’en pas reste moins que ces accusations de violences sexuelles n’ont pas constitué “un obstacle” à sa nomination, a déclaré l’entourage du Président Emmanuel Macron.

Elle a ensuite écrit un message en anglais à destination de ses abonnés anglophones expliquant alors que le nouveau ministre de l’Intérieur était visé par des accusations de viols et qu’il est homophobe. En effet, des tweets datant de 2013 sont ressortis : Gérald Darmanin y affirme son opposition au mariage gay et l’adoption par les personnes homosexuelles. Camélia Jordana n’oublie pas Éric Dupond-Moretti qu’elle décrit comme “publiquement sexiste”, qui “défend les délinquants sexuels” et “contre les mouvements féministes”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici