Le sexe est-il vraiment un remède anti-stress ? La réponse est...
D’un point de vu physique aussi bien que psychique, le sexe possède de véritables bienfaits pour notre santé. C’est d’ailleurs ce qu’a confirmé l’Université de Princeton en révélant dans une étude que le sexe avait un réel effet bénéfique sur le stress au quotidien.

Durant le sexe, au moment de l’orgasme, notre corps rejette un grand nombre d’hormones : dopamine, endorphines, sérotonine, ocytocine etc. La jouissance représente donc un vrai shoot de plaisir qui se répand dans notre corps et nous donne cette sensation d’euphorie intense.

Les endorphines, en effet, sont ces fameuses molécules du plaisir à l’origine de cet état de bien-être. Couplées avec la sérotonine (l’hormone dite du « bonheur« ), elles sont très efficaces pour générer de la bonne humeur. Par ailleurs, les endorphines sont des antidouleurs naturels très efficaces en cas de migraine ou de maux de ventre.

En conclusion, mieux vaut opter pour une partie de jambe en l’air plutôt qu’un cachet d’aspirine !

Sexe : l’ocytocine, notre alliée contre le stress…

Mais l’ingrédient de ce cocktail d’hormones sécrété durant le sexe qui nous intéresse le plus est l’ocytocine connue pour diminuer l’anxiété et le stress tout en augmentant l’attachement au sein du couple.

Or, le stress est résolument le mal du siècle dans notre société en entraînant des conséquences plus ou moins graves à court et long terme ; en situation de stress, la qualité du sommeil est souvent altérée et sa dégradation en est généralement le signe le plus révélateur…

… et le sommeil !

Vous avez sûrement remarqué que le sommeil arrivait plus facilement après un orgasme… Un effet tout à fait normal puisque durant le sexe, l’ocytocine augmente tandis que le taux de cortisol (l’hormone du stress) diminue. Le sexe entraîne en effet un  relâchement des muscles alors même que notre tête se vide de ses angoisses… Morphée n’a plus qu’à nous accueillir les bras ouverts !

Pas d’inquiétude pour les célibataires, la masturbation peut être d’une grande aide aussi ! Selon une étude australienne : une personne sur deux s’endort plus facilement après un orgasme en solitaire, bonne nouvelle donc.

A côté des effets secondaires néfastes d’un somnifère, l’orgasme semble la bonne alternative. Le sommeil permet d’ailleurs une vie sexuelle épanouie, la boucle est bouclée !