La grippe et la phytothérapie

Le Dr. Virginie Airiau, phytothérapeute, nous livre ses préparations naturelles contre la grippe A. Demandez à votre pharmacien herboriste les préparations de plantes fraiches suivantes :

En préventif

Pour les adultes : EPS Echinacea purpurea (racines) 5 ml le matin dans un grand verre d’eau avant le petit-déjeuner à boire lentement de façon à laisser le produit bien au contact de la muqueuse buccale (porte d’entrée du virus) pendant 1 mois, puis 2 semaines / mois pendant la période d’exposition (3 à 6 mois).

Pour les enfants : mélange EPS Ribes nigrum (feuilles) + EPS Echinacea purpurea (racines) 1 ml/10 kg/ j durant 12 jours/ mois pendant la période d’exposition.

En curatif

Pour les adultes : EPS Cupressus sempervirens (noix) + EPS Echinacea purpurea (racines) : 3 à 4 càc / j du mélange  pendant 7 jours.

Pour les enfants : EPS Cupressus sempervirens (noix) + EPS Echinacea purpurea (arcines) : 3 à 4 ml /10 kg / j pendant 5 à 7 jours.

Le Mèlèze et la Salsepareille pour lutter contre la grippe

En tisanes ou en gélules, ces deux plantes peuvent vous aider à mettre à mal différents virus hivernaux. Ne vous en privez pas !
Reconnue surtout pour ses propriétés anti- inflammatoires dans les rhumatismes articulaires ou maladies de peau type eczéma, la racine de salsepareille possède d’intéressantes propriétés diurétiques et sudorifiques permettant d’éliminer les toxines libérées par l’infection virale. La résine de Mélèze stimule pour sa part les défenses immunitaires en augmentant le nombre de globules blancs et la prolifération des macrophages (cellules dégradant tout élément étranger au corps) et fluidifie les sécrétions bronchiques. L’organisme renforcé peut ainsi s’opposer aux infections.

Virginie Larreur