Harcèlement en ligne : interdire internet aux ados n’est pas la solution

1092
Harcèlement en ligne : interdire internet aux ados n’est pas la solution

Les dangers du harcèlement en ligne pour les adolescents inquiète de plus en plus de parents qui prennent parfois des mesures inadaptées en espérant protéger leurs enfants. Typiquement, le fait de leur interdire totalement l’accès à internet. Pour essayer de trouver des méthodes plus efficaces, des chercheurs spécialisés en science de l’information et de la technologie ont questionné 75 adolescents âgés de 13 à 17 ans à propos de leur utilisation d’internet.

Ils ont remarqué une corrélation importante entre la dépendance à internet et des conséquences négatives, certes, mais également le fait que les adolescents les plus résistants seraient moins susceptibles de subir ces effets. Ceux qui sont exposés à des risques minimes élaborent des stratégies d’adaptation et peuvent faire face, si elles se présentent, à des situations risquées.

Un logiciel d’alerte pour sécuriser la navigation

Par exemple, si une jeune fille qui est en ligne reçoit un message d’un ami virtuel lui demandant de lui envoyer une photo d’elle nue, elle pourrait mal réagir à la pression et envoyer la photo si elle est mal informée. Au contraire, si elle est au courant des dangers liés à ce type de situation, elle saura refuser et se protéger d’elle-même.

“Les adolescents vont affronter certains risques en ligne. Nous voulons donc faire en sorte de réduire au maximum les effets négatifs et s’assurer que les jeunes soient équipés pour gérer ces expériences”, explique l’une des chercheuses qui a participé à l’étude, Pamela Wisniewski, citée par le site scientifique EurekAlert. Interdire l’accès à internet n’est donc pas la solution, ajoute-t-elle.

En présentant les résultats de leurs recherches à la conférence “Computer Human Interaction” à Seoul, en Corée du Sud, les scientifiques ont suggéré la création d’un logiciel de cyber-sécurité capable d’alerter les adolescents lorsqu’ils ont un comportement à risque. Une solution pour tranquilliser les parents et garantir la sécurité des jeunes internautes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici