Gorge qui gratte : comment calmer et adoucir le mal de gorge ?

3772

La gorge qui gratte est une douleur très fréquente qui est ressentie au fond de la gorge. Plus précisément cette douleur peut se situer au niveau du larynx ,du pharynx et des amygdales.

Ce mal de gorge peut être accompagné d’autres symptômes comme : de la fièvre, des ganglions au niveau du cou, un écoulement nasal, des difficultés à avaler, une rougeur de la gorge, une voix enrouée, de la toux…

La Gorge qui gratte peut être causée par une infection bactérienne

L’angine bactérienne est généralement causée le plus souvent par le streptocoque A.

Elle s’accompagne souvent des signes suivants :

• le gonflement d’une seule amygdale ;
• un ganglion douloureux présent au niveau du cou,du même côté que L’amygdale enflée
• l’absence de toux.

La Gorge qui gratte peut être provoqué par une irritation due à :

• une allergie
• la pollution
• l’ingestion de produits irritants
• une remontée d’acide provenant de l’estomac c’est le reflux gastro œsophagien
• les vapeurs de substances chimiques (peintures, colles)
• la présence d’un corps étranger dans la gorge (arête de poisson, esquille d’os de lapin…)
• le fait de dormir la bouche ouverte ou de ronfler
• le tabac et l’alcool

La Gorge qui gratte : Signes et symptômes

Toute Personne souffrant d’une gorge qui gratte présentent généralement une partie ou la totalité des signes suivants :
• De petits boutons rouges ou blancs sur la langue et au niveau de la gorge
• Des cloques (vésicules) remplies de liquide
• Une gorge douloureuse et gonflée
• Une déglutition difficile et douloureuse
• Un gonflement de la langue
• Une sensibilité aux aliments chauds

A lire aussi : Quels Aliments bruleurs de Graisse naturels choisir pour perdre du poids 

En plus de ressentir cette irritation buccale, certains patients peuvent également avoir de la fièvre, éprouver des frissons et transpirer.
Traitements possibles

Afin de déterminer l’origine d’une gorge qui gratte et d’une langue douloureuse, la première étape consiste à trouver (et prévenir) la cause même de la douleur.

Arrêtez de fumer, améliorez votre hygiène bucco-dentaire en vous brossant les dents après chaque repas et rincez-vous la bouche quotidiennement avec un bain de bouche contre les douleurs buccales.

Les médicaments contre la Gorge qui gratte

Ils existent de nombreux médicaments contre la gorge qui gratte qui peuvent se présenter sous différentes formes :

• – Des pastilles et comprimés à sucer avec des antiseptiques en anti inflammatoires locaux.
• – Des collutoires pour agir directement au fond de la gorge.
• – Des traitements locaux comme des bains de bouches avec des antiseptiques (Chlorhexidine, héxétidine…) et/ou des anesthésiques locaux (lidocaïne, tétracaine…)
• – Des suppositoires à base de bismuth.
• – Des médicaments composés d’enzymes à visée anti-inflammatoire comme l’alpha amylase (sirops, comprimés à avaler…)

gorge qui gratte

Le paracétamol peut également être utilisé pour soulager la douleur. Aucun autre anti-douleur ne doit être pris sans avis médical.

A lire aussi : Le régime militaire permet-il de perdre du poids durablement ?
Les antibiotiques ne sont prescrits que si le test réalisé par le médecin met en évidence la présence de bactéries généralement de type streptocoque A.

Enfin, une cure de vitamine C aide à récupérer sa forme plus rapidement après un épisode infectieux bactérien ou viral.

Comment se soigner avec la médecine naturelle ?

Les médecines douces proposent de nombreux remèdes et les utilisations sont multiples. L’homéopathie par exemple, dispose de traitements qui agissent localement et sont indiqués en l’absence de fièvre.

La phytothérapie quant à elle, utilise les bienfaits des plantes pour adoucir la gorge qui gratte . Par exemple, la bouillon-blanc calme les irritations, en infusion, la sauge agit comme un anti-inflammatoire local et antiseptique, et enfin en bain de bouche, le thym a des vertus apaisantes reconnues.

Toutefois, si le mal de gorge est difficilement supportable, accompagné de fièvre ou de maux de tête, ou bien s’il persiste plus de 72 heures, il est nécessaire de consulter rapidement votre médecin traitant.

Considérations diverses 

Évitez la consommation de boissons contenant de la caféine telle que le café, le thé et les sodas énergisants. Ces boissons peuvent provoquer une déshydratation.

A lire aussi : Sexualité après un cancer du sein : impact sur l’intimité
La cigarette est nocive pour la gorge et provoque des picotements et de l’irritation (en plus d’autres nombreux problèmes de santé). Considérez la possibilité d’arrêter de fumer ou, du moins, de diminuer votre consommation.

Protégez votre voix. Parler, crier ou chanter à l’excès surcharge la gorge, ce qui provoque déshydratation et démangeaisons.

Si vous pensez que l’usure de votre voix puisse être à l’origine de vos démangeaisons, essayez de reposer votre voix (ne chantez pas, ne parlez pas, ne criez pas) pendant au moins deux heures par jour.