Faut-il se méfier des vaccins pour bébés contre la gastro ?

152
Faut-il se méfier des vaccins pour bébés contre la gastro ?

Depuis 2006, 2 vaccins existent pour vacciner les nourrissons contre la gastro-entérite. Suite à la mort de 2 bébés, ainsi qu’à l’apparition de 508 cas d’effets indésirables, les Autorités de santé s’apprêtent à réexaminer l’intérêt de cette vaccination.

2 morts et 508 cas d’effets indésirables

2 vaccins à prendre par voie orale, le Rotarix (laboratoires GlaxoSmithKline/GSK) et le RotaTeq (Sanofi Pasteur MSD) sont utilisés actuellement pour vacciner les nourrissons contre les cas de gastro-entérites les plus graves.

Cependant, cette vaccination a entraîné un nombre préoccupant d’effets indésirables (508 cas) et ont provoqué deux morts (en 2012 et 2014), selon un bilan arrêté fin 2014 et remis à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Parmi les effets indésirables, 206 cas étaient considérés comme graves et 47 cas très graves correspondant à des invaginations intestinales aiguës (une partie de l’intestin s’incorpore à une autre partie d’intestin, provoquant une occlusion intestinale qui nécessite un traitement chirurgical d’urgence).

1 million d’enfants déjà vaccinés

Ces vaccins existent en France depuis 2006 et, à ce jour, 1 millions d’enfants ont déjà reçu le vaccin. Cette vaccination n’a rien d’obligatoire, mais était recommandée depuis novembre 2013 par le Haut Conseil de santé publique (HCSP) pour les nourrissons de moins de six mois.

En tenant compte de ce dernier rapport, le HCSP a « prévu de réexaminer dans les prochains jours ses recommandations » à ce sujet, a indiqué l’ANSM.

Un courrier a d’ailleurs été envoyé hier, mardi, à 160 000 professionnels de santé pour qu’ils sensibilisent les familles sur certains signes survenant dans le mois suivant la vaccination qui doivent alerter les familles et les pousser à consulter en urgence : douleurs abdominales, pleurs répétés et inhabituels de l’enfant, vomissement, présence de sang dans les selles, ballonnements abdominaux et/ou fièvre élevée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici