Et si la méditation nous rendait plus intelligent… Voici pourquoi
Et si la pratique régulière de la méditation permettait vraiment d’agir sur notre cerveau, et contribuait à freiner le vieillissement cérébral ? C’est en tout cas la promesse quand la gymnastique cérébrale est efficace…

On dit de la méditation qu’elle réduit les effets toxiques engendrés par le stress, qu’elle a une action bénéfique sur les inflammations chroniques, les défenses immunitaires ou encore la dégradation de nos cellules. Or à l’heure où l’on sait qu’un Français sur cinq sera confronté à un épisode dépressif dans sa vie, la méditation retient vraiment l’attention.

La méditation de pleine conscience

La méditation de pleine conscience, appelée mindfulness, consiste à se concentrer sur ses sensations, sa respiration, ses émotions, ses pensées, sans émettre de jugement de valeur. On doit son développement à Jon Kabat-Zinn, un professeur de médecine de l’Université du Massachusetts. Cette manière de méditer est utilisée aussi bien sur les lieux de travail, à l’hôpital qu’auprès d’enfants.

Différentes études ont montré que cette pratique permettait de limiter le stress, l’anxiété et le risque de dépression. Des travaux britanniques ont en outre démontré que la méditation améliorait l’humeur et le bien-être psychologique. De son côté, une étude indienne a mis en avant le fait que cette gymnastique cérébrale réduisait les effets du stress et favorisait la relaxation chez des adultes qui n’en n’avaient jamais pratiqué.

Le monde entier semble s’être mis d’accord sur les bienfaits de la méditation, et son action sur notre bien-être mental.

Son action sur le cerveau

La méditation favoriserait en outre l’attention, la mémoire et limiterait même les effets de l’âge sur le cerveau ! C’est à des chercheurs de Harvard que l’on doit des travaux qui ont montré que l’exercice augmentait la quantité de matière grise liée à la concentration dans le cerveau…

Par ailleurs, dans une étude de l’université de Californie, cette fois, des participants arrivaient à mieux se concentrer sur des tâches répétitives grâce à la pratique.

D’autres recherches ont réussi à prouver que la méditation était bénéfique contre la douleur et pouvait même favoriser l’immunité. La méditation de pleine conscience pourrait bien avoir des effets sur les gènes. Cela qui expliquerait que l’organisme se rétablirait plus facilement après une situation stressante.