Coronavirus et stress : oui un vrai lien existe !

88
Coronavirus et stress : oui un vrai lien existe !
Depuis quelques semaines, la France connaît une situation inédite avec le Covid-19. Une situation d’enfermement source de stress pour bien des foyers. En sus du travail à distance, il faut aussi gérer les enfants et les devoirs, sans compter qu’il faut également composer avec une actualité très anxiogène.

Le stress considéré par beaucoup comme le « mal du siècle » (avec les maux de dos) est loin d’être un phénomène nouveau ! Les écrans omniprésents, les open space, les revenus qui ne suivent pas toujours… sont déjà propices au malaise. Pour preuve, le nombre de burn out n’a jamais été aussi important qu’au 21e siècle… Alors, évidemment, avec la situation sanitaire que nous vivons, ce symptôme de stress s’accroît forcément et ce « même chez des personnes qui ne sont pas angoissées habituellement », commente Patricia Mozdzan, psychologue à Paris.

Nous sommes confrontés à une nouveauté et notamment la peur de contracter le virus et de mourir

Le Coronavirus est-il un réel facteur de stress ?

Pour cette experte, les réactions face à cette crise dépendent beaucoup du vécu de chacun. Elle explique : « Nous sommes confrontés à une nouvelle situation, et notamment à la peur de contracter le virus et de mourir. Et même si le concept de mort n’est pas l’angoisse la plus prégnante, la plupart d’entre-nous ayant tendance à penser que cela n’arrive qu’aux autres, en revanche, avec le coronavirus, le moindre rhume ou la moindre douleur intestinale va laisser penser que l’on est infecté et potentiellement destiné à la réanimation… Ce virus peut donc devenir un facteur de stress puissant. » Et ce, parce qu’il représente l’inconnu aussi. « La majorité des Français aiment contrôler les choses et le fait de ne pas réellement connaître le Covid-19 provoque un stress important. Cela touche davantage les hypocondriaques et ceux qui se renseignent mal en lisant et croyant des fake news…. » Autre facteur aggravant relevé par Patricia Mozdzan : « La peur de l’autre puisque le coronavirus provoque une crainte des individus les uns envers les autres… » Une peur de la contamination qui fait que chez certains, un voisin pourrait presque devenir un ennemi…

Le stress est-il plus vivable en famille ?

Chez les plus angoissés, l’entourage revêt un rôle aussi primordial que compliqué. Primordial parce qu’à plusieurs on est plus forts, que l’on peut parler, partager des moments de convivialité, rire et s’épauler. Mais compliqué aussi car « supporter » l’autre tous les jours et H24 au lieu de quelques heures peut être l’occasion de plus de disputes, et de contraintes. L’énervement que l’on ressent se répercute bien souvent sur l’autre qui n’est pourtant pas pour grand chose dans la situation. Dans certains cas, le couple peut réellement souffrir… Conseil de Patricia Mozdzan : « J’aurais tendance à favoriser la communication avec la famille, à inciter à profiter de cette période pour se reconnecter au sein de son entourage et de faire en sorte que chacun alimente l’autre en positif pour pouvoir mieux se sentir. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici