Comment soigner une fatigue chronique ?

11225

Comment soigner une fatigue chronique ?

Le syndrome de fatigue chronique (SFC) se caractérise par un état de fatigue persistant extrêmement intense, apparaissant soudainement chez une personne jusque là en bonne santé et non dépressive, sans que l’on puisse trouver de cause particulière.

La fatigue chronique est une maladie qui se manifeste généralement par une fatigue extrême, des maux de tête, des difficultés de concentration et des douleurs musculaires.

Comment soigner une fatigue chronique : Symptômes

Le SFC se caractérise par la survenue, chez une personne jusque là en bonne santé, d’une
fatigue invalidante et inexpliquée. Cette fatigue peut survenir dans les suites immédiates
ou plus tardives d’une grippe ou d’un stress important.

Malaise et fatigue après effort

La personne ressent brusquement un manque d’énergie, voire un épuisement, surtout après des activités physiques (même banales, comme des courts déplacement ou des travaux ménagers).

L’état de fatigue, qui suit des efforts de moins en moins intenses, devient progressivement de plus en plus long (le malade ne « récupère » plus). Cet état ne s’améliore pas avec le repos, et les personnes atteintes se réveillent fatiguées (sommeil non réparateur).

A lire aussi :  Remèdes naturels pour traiter les brûlures

L’épuisement est tel qu’il retentit sur la vie quotidienne de manière importante, rendant
parfois l’exercice de l’activité professionnelle impossible.

Symptômes « grippaux »

D’autres symptômes sont souvent présents, et font penser à un état grippal. Par exemple, il est fréquent que les personnes atteintes ressentent une faiblesse musculaire accompagnée ou non de douleurs diffuses dans les muscles (myalgies) et/ou les articulations (arthralgies).Une fièvre, plus ou moins élevée, est également courante.

Les malades se plaignent souvent de maux de tête et de gorge et de petits ganglions enflés
peuvent être palpés au niveau du cou ou des aisselles.

Symptômes neurologiques

Parfois, des difficultés à se concentrer surviennent ainsi que des troubles de la mémoire
d’évènements très récents. Des vertiges peuvent apparaître, surtout lorsque la personne
se lève brutalement.

Ces vertiges peuvent être liés à une baisse de la tension artérielle, appelée hypotension orthostatique, survenant lors du passage de la position couchée à la
position debout.

Des maux de tête importants peuvent également survenir.

Un état dépressif, survenant généralement en réaction à l’épuisement général, peut par
ailleurs aggraver la fatigue. Les personnes atteintes sont souvent plus émotives qu’avant
et tolèrent moins bien le stress, le bruit, les changements.

Autres manifestations

Enfin, d’autres manifestations comme des sueurs nocturnes, des palpitations, un amaigrissement, une toux ou des difficultés respiratoires sont parfois observées.
Des troubles intestinaux (diarrhée, douleurs…) peuvent parfois apparaître.

Comment soigner une fatigue chronique : Traitements

La cause du SFC n’étant pas identifiée, il n’existe pas de traitement qui permette de guérir
cette maladie à proprement parler.

mal-de-gorge-persistant

Comme il n’existe pas de traitement « anti-fatigue »global, la prise en charge du SFC fait appel à diverses options thérapeutiques destinées à rendre, progressivement, au malade ses capacités physiques et intellectuelles.

Médicaments

Traitement antidépresseur

Les médicaments antidépresseurs à faible dose agissent à la fois sur l’humeur et sur la
qualité du sommeil. Ils peuvent également être bénéfiques en cas de douleurs et certains
ont une action dynamisante.

A lire aussi :  Comment soigner la toux sèche naturellement ?

Par ailleurs, le SFC s’accompagne souvent de signes dépressifs, les antidépresseurs peuvent alors aider à faire face à la maladie. Les antidépresseurs dits tricycliques (comme l’amitriptyline) ou de la famille des ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine), comme la fluoxétine ou la sertraline, sont les plus utilisés.

soigner-une-fatigue-chronique

Traitement antidouleur

Les douleurs musculaires ou articulaires, ainsi que les maux de tête ou de gorge, lorsqu’ils
sont présents, peuvent parfois être soulagés par des anti-inflammatoires non stéroïdiens (sans cortisone) : paracétamol, aspirine, ibuprofène…. Ceux-ci sont également prescrits
en cas de fièvre persistante.

Autres médicaments

D’autres médicaments sont parfois utilisés, avec une efficacité variable et souvent non
démontrée.

Les malades qui présentent des symptômes de rhume ou de bronchite, avec toux, écoulement nasal, difficultés respiratoires, peuvent être traités par des décongestionnants nasaux et éventuellement des anti-infectieux.

Des médicaments spécifiques sont prescrits en cas de faible pression artérielle (midodrine
par exemple).

Prise en charge non médicamenteuse

Plusieurs mesures peuvent être prises pour maintenir la capacité musculaire en dépit du
manque d’activité physique, et pour apprendre à mieux vivre avec la fatigue.

Le manque d’exercice favorise la fonte des muscles (fonte ou atrophie musculaire). Des
exercices « progressifs » (réentraînement ou réadaptation progressive à l’effort), encadrés
de préférence par un physiothérapeute ou un kinésithérapeute, permettent de maintenir ou
de restaurer la capacité des muscles.

A lire aussi :  Métabolisme et perte de poids : Astuces pour bruler du gras

Ainsi, les exercices doux, comme le vélo, la marche ou la natation, à raison de 10 à 30 minutes par jour, semblent nettement diminuer la fatigue et améliorer la fonction physique des malades.

Même si certaines personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique sont épuisées par le moindre effort, la reprise de l’activité physique est primordiale : le repos prolongé a paradoxalement tendance à accentuer la fatigue et l’état de faiblesse.

Par ailleurs, la thérapie cognitive et comportementale s’avère efficace pour soigner une fatigue chronique et améliorer le bien-être général de près de 70 % des personnes atteintes du SFC.

La thérapie cognitive et comportementale est une forme de psychothérapie qui aide à mettre en pratique les « bonnes » attitudes face aux situations difficiles afin de mieux les affronter. Plusieurs séances (une quinzaine en moyenne) sont nécessaires.

Comment soigner une fatigue chronique

De manière générale, la pratique de diverses techniques de relaxation peut être bénéfique,
grâce à leur influence sur le comportement face au stress et à la maladie.