Comment soigner un ulcère : du diagnostic au traitement

3922

Comment soigner un ulcère : du diagnostic au traitement
Comment soigner un ulcère : tout type d’ulcère se caractérise par une lésion de l’estomac se traduisant par des douleurs après les repas, une sensation d’acidité, évoluant par poussées.

On attribue l’origine de certains de ces ulcères à la présence d’un germe appelé Helicobacter pylori

Le plus souvent, l’ulcère guérit avec un traitement médical s’il est bien respecté. Il permet aussi une suppression rapide des symptômes.

En l’absence de traitement, des complications peuvent survenir. L’hémorragie est la plus fréquente, mais une perforation de la muqueuse digestive est aussi possible.

Comment soigner un ulcère : Causes

• L’inflammation de la muqueuse gastrique est due, dans la plupart des cas, à une infection par la bactérie Helicobacter pylori. Cette bactérie est le plus souvent contractée par la bouche dans l’enfance. En France, on estime que 15 à 30 % de la population est porteuse de ce germe.

• La prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, ibuprofène, codéine, etc.) est la deuxième cause principale d’apparition d’un ulcère gastroduodénal.

• D’autres facteurs, qui augmentent les sécrétions acides, contribuent par ailleurs à la formation d’un ulcère : le tabagisme ; la consommation d’aliments très acides ou épicés, de café, de thé ou d’alcool ; ou encore, le stress prolongé.

Comment soigner un ulcère : Symptômes

Les ulcères sont parfois indolores et sont découverts lors de la survenue de complications. Mais globalement, ils se manifestent par :

  • une douleur (brûlure ou crampe) située dans la partie supérieure de l’abdomen. Le mal est généralement atténué par l’alimentation, mais réapparaît suite au repas.
  • Paradoxalement, elle peut être aggravée par les repas dans quelques-uns de ces ulcères ; des vomissements, des malaises, des douleurs abdominales intenses, une émission de sang par la bouche…

repas-equilibre-perdre-du-poids

  • Dans des formes compliquées (hémorragie, perforation, obstruction) : ce sont des urgences.

Une consultation médicale rapide est essentielle.

A lire aussi : Ecourter une crise d’angoisse : Conseils et astuces

Comment soigner un ulcère : Diagnostic

Afin de diagnostiquer l’ulcère , l’examen médical est primordial. Il comporte notamment :

  • une fibroscopie gastroduodénale. Cet examen permet d’inspecter la paroi de l’estomac pour repérer un éventuel ulcère et d’effectuer un prélèvement à la recherche de la bactérie Helicobacter pylori.
  • La présence d’anticorps dirigés contre la bactérie Helicobacter pylori peut être détectée grâce à une analyse sanguine.
  • La présence d’Helicobacter pylori peut également être repérée avec un test respiratoire à l’urée marquée au carbone 13 non radioactif (mesure du gaz carbonique expiré par la personne). Le taux est élevé en présence de la bactérie.

fibroscopie-ulc-re

Traitement de l’ulcère

Le traitement de l’ulcère digestif repose sur :

  • la prise d’antiacides et d’antiulcéreux pendant plusieurs semaines ;
  • la prise d’antibiotiques en cas de présence d’Helicobacter pylori.

Après le traitement d’un ulcère de l’estomac, des biopsies sont effectuées grâce à la fibroscopie pour vérifier qu’un cancer gastrique ne soit pas passé inaperçu.

Le test respiratoire à l’urée permet de savoir si la bactérie Helicobacter pylori a été éliminée.

Après la fin du traitement de l’ulcère du duodénum, des examens (test respiratoire à l’urée…) sont réalisés pour vérifier l’absence de la bactérie en cause.

Comment soigner un ulcère : Remèdes Naturels

Beaucoup de plantes sont cicatrisantes et favorisent la formation de mucus dans l’estomac. Ce sont d’excellents pansements naturels pour des muqueuses enflammées.

Voici les quatre remèdes qui sont les plus efficaces pour soigner un ulcère :

  • En complément d’une alimentation de circonstance, je vous conseille de faire appel en priorité à la racine de réglisse, sauf en cas d’hypertension. La réglisse tempère l’excès d’acidité. Vous pouvez lui associer la partie stérile de la prêle et les pétales de souci. Si vous avez la chance d’habiter près d’une herboristerie ou d’une bonne pharmacie, demandez-lui de préparer, le mélange suivant : Racine de réglisse, prêle (partie stérile) et souci (fleurs) à raison de deux parts de réglisse pour une part de prêle et une part de souci. Faites une infusion (une petite cuillère à soupe pour un bol, infuser 10 mn). A utiliser au début ou à la fin du repas selon vos préférences.

bruleur-de-graisse-naturel

  • La prise en interne de gel d’aloe Vera buvable matin et soir aura un effet protecteur et calmant sur la muqueuse stomacale. Plusieurs études (animales et humaines) montrent après 4 à 6 semaines un effet équivalent à l’oméprazole (le médicament le plus couramment prescrit) dans l’apaisement des ulcères.
  • Le jus de chou vert est également recommandé. Il stimule la production de mucus protecteur et enraye le développement potentiel d’une gastrite (l’inflammation). Un petit verre au début de chaque repas vous fera le plus grand bien. Autant qu’un petit verre de jus de pomme de terre désamidonné pris à jeun (on en trouve dans les bonnes boutiques diététiques).

A lire aussi : Comment soigner une fatigue chronique ?

  • La curcumine, molécule star du curcuma longa, a montré un effet anti-ulcère en diminuant l’hypersécrétion gastrique, et les facteurs inflammatoires. De plus dans les études animales la molécule participe à l’éradication d’Helicobacter pylori.
  • Le psyllium. En plus de lutter contre la constipation, il apporte des éléments protecteurs à travers des mucilages, sorte de mucus complémentaire
  • Une nouvelle génération d’antiacides efficaces utilisent des produits naturels tels que les algues (laminaire, lithothamne) ou certains végétaux (orme rouge)
En cas d’épisode douloureux ou de spasmes

Douleurs digestives : procurez-vous de la teinture mère d’angélique, d’anis vert et de fenouil. Mélangez à parts égales et prenez 40 gouttes, 2 fois par jour, dans un peu d’eau.

Spasmes : Même mode d’emploi avec l’aubépine, le tilleul et la valériane.

soigner-un-ulcere

Comment soigner un ulcère : Empêchez le de se reformer

Il y a forcément des précautions à prendre et des gestes et aliments à éviter. Le but est de protéger votre estomac contre un éventuel retour de votre ulcère.

  • la limitation de la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ce type de médicaments doit être associé à des protecteurs gastriques (le médecin peut en prescrire) ;
  • Ne prenez pas de médicaments agressifs, tels que de l’aspirine ou des anti-inflammatoires. Si vous y êtes obligé, ne les prenez jamais à jeun.
  • Si vous le pouvez, arrêtez de fumer. Je sais ce n’est jamais facile. Mais c’est peut-être l’occasion d’essayer.

A lire aussi : Remèdes naturels pour traiter les brûlures

  • Essayer de manger lentement, de bien mastiquer et de ne pas se coucher directement après le repas du soir.
  • Ne buvez pas de boissons agressives, telles que l’alcool, le café ou autres sodas. – Diminuez fortement votre consommation d’épices.
  • Apprenez à gérer votre stress : exercices de respiration, méditation, yoga…