Les 10 clés pour augmenter sa dopamine naturellement

Vous n’êtes pas bien dans votre peau. Vous êtes peut-être en manque de dopamine. Voici Les 10 clés pour augmenter sa dopamine naturellement

C’est quoi la dopamine ?

La dopamine est un neurotransmetteur clé du cerveau qui joue sur la motivation, la productivité et la concentration. Cette substance chimique nous permet de mieux planifier et de résister aux impulsions qui pourraient entraver la réussite de nos objectifs.

Un déficit en dopamine peut mener à un manque de motivation, à de la fatigue, à des comportements addictifs (drogues, alcool, tabac), des changements d’humeur et des pertes de mémoire.

Booster cet hormone du bonheur contribue au bon contrôle des pulsions qui assurent les sensations fortes de plaisir et nous donne une forte motivation pour obtenir ce qui va procurer cette satisfaction.

Globalement, quand nos taux de dopamine sont normaux, nous nous sentons dynamiques, pleines d’entrain, nous avons envie d’aller toujours plus loin, avec le sourire, et au bout de ce que nous entreprenons (par exemple, de mener à bien notre régime et donc de ne pas avoir à lutter pour résister à des envies de grignotage ou autres).

Par contre quand le taux de domapine est aussi bas , nous avons tendance à avoir une mauvaise humeur , à déprimer et à ressentir une baisse de motivation, ce qui mène tout droit à l’échec , à l’addiction et à la dépendance.

Les 10 clés pour augmenter naturellement la dopamine

comment augmenter sa dopamine naturellement

Équilibrer son assiette

Booster sa dopamine avec les antioxydants

Avec des antioxydants. La dopamine s’oxydant facilement, il lui faut des cofacteurs antioxydants comme le bêtacarotène (carottes, agrumes, épinards…), la vitamine C (persil, fraises, kiwis…) ou la vitamine E (amandes, noix, huiles végétales).

Augmenter sa dopamine naturellement avec des oméga-3

Pour pouvoir remplir correctement son rôle, la dopamine doit traverser les membranes cellulaires. L’état de ces dernières est directement lié à la présence d’oméga-3, qui permettent leur bonne fluidité et les préviennent de l’inflammation.

Pour doper naturellement sa production de dopamine il faut miser sur les poissons gras riches en oméga-3 (sardine, saumon, thon…) et les huiles de colza, noix, lin, extrait de caméline… Et on limite les oméga-6 (qui contrarient l’assimilation des oméga-3), en évitant les plats cuisinés du commerce et les huiles de tournesol, maïs, pépins de raisin…

Les associations gagnantes

  • Cabillaud+ épinards fondus.
  • Omelette aux dés de poivrons + salade de pousses d’épinards.
  • Pavé de bœuf + haricots verts.
  • Jambon blanc + ratatouille.
  • Escalope de dinde + pâtes à la sauce tomate.
  • Salade composée (riz + thon au naturel + œuf dur + crudités + graines de courge).
  • Pot-au-feu (bœuf + légumes variés : carottes, poireaux, navets…).
  • Tomates farcies au steak haché à 5 % de M.G. + quinoa.
  • Moules marinières + salade verte aux noix.
  • Saumon snacké au sésame + brocolis.

Miser sur les bons aliments pour booster sa dopamine

Conseils pour bien doper son corps de dopamine naturelle :  il faut consommer tout aliment source de tyrosine et de phénylalanine. Ces deux acides aminés portent des noms bizarres mais n’ont rien de chimiques, attention!

On peut les trouver dans les protéines. En manquer, c’est l’assurance de manquer de dopamine. En outre, la tyrosine est responsable de la fabrication de certaines hormones tels que l’adrénaline , la norepinephrine et la noradrénaline, impliquées dans la gestion du poids et la sécrétion de l’endorphine présente dans l’hromone du plaisir.

Il est donc impératif de prendre des protéines à chaque repas, qu’elles soient d’origine animale ou végétale.

Les meilleures sources de tyrosine et de phénylalanine

  • Le parmesan, le gruyère et tous les fromages à pâte dure (édam, gouda…), mais aussi le brie, le camembert, la mozzarella, les bleus, le chèvre…
  • Les poissons en général, et le cabillaud en particulier, les œufs de poisson, les fruits de mer. Les œufs. Les viandes de veau, dinde, lapin, poulet, porc, agneau et le gibier (sanglier, lièvre, chevreuil…). Les abats (foie, cœur, rognons…).
  • Les graines (courge, lin, tournesol) et les oléagineux (amandes, noix, pistaches…).

Abandonner les boissons sucrées

À fuir : les sodas (avec ou sans sucre), les boissons énergétiques ou énergisantes, les produits lactés-aromatisés… Les meilleures boissons : eaux plates et pétillantes (non aromatisées), eau infusée (faite maison), thé, café et infusions (mais sans sucre, ni sucrette).

Avoir une activité physique

Faire du sport, c’est agréable et bon pour la santé, on le sait. Mais l’oxygénation du cerveau est aussi une excellente façon de produire de la dopamine! Se bouger permet d’activer la production de calcium, indispensable à ­l’opération. Bonne nouvelle : la marche est déjà suffisante!

Le yoga permet d’augmenter la dopamine naturellement grâce à l’activation du neurotransmetteur responsable de la régulation de l’humeur.

Les exercices de méditation de respiration et de relaxation qui se déroulent tout au long de la séance aident à détendre les muscles et stimulent le cerveau des pratiquants à libérer de fortes quantités de dopamine naturellement.

Oublier les glucides

Pratiquer les régimes pauvres en glucides, tel que le régime keto  et les régimes restrictifs pauvres en sucre, tel que la méthode Dukan peut entraîner une fatigue psychique. À cet égard, il est aussi important de s’assurer un apport adéquat en macronutriments (protéines, glucides et lipides) pour réguler l’hormone du bonheur et stimuler le cerveau à fabriquer la dopamine naturellement.

Se masser ou se faire masser

Se masser quelques minutes chaque jour (ou mieux, se faire masser), c’est très efficace pour augmenter le niveau de dopamine et se procurer une sensation de bonheur. Si on le fait soi-même, les pieds et la paume des mains sont des endroits faciles à atteindre, et très réceptifs. Avec de l’huile corporelle ou d’arnica, c’est encore plus agréable!

On peut aussi investir dans un masseur électrique, muni d’une poignée, pour accéder à des zones comme le haut et le milieu du dos.

Dormir suffisamment

Rien de tel qu’une bonne nuit de sommeil pour réguler la production de sérotonine et de dopamine. En outre, en dormant, l’organisme ne consomme pas ou très peu de dopamine : ce qui économise nos stocks de la journée.

On essaie de dormir au moins 8 heures (ou au moins son quota personnel qui fait qu’on se sent bien au réveil).

Écouter de la musique

Selon des chercheurs de l’université de Montréal, écouter de la musique permettrait d’augmenter sa dopamine naturellement de 6 à 9 % Évidemment, il doit s’agir de morceaux que l’on apprécie.

À leur écoute, le plaisir ressenti s’assimilerait à celui procuré par la cocaïne! Certaines mélodies, comme le « Concerto n° 3 en sol majeur K216 » de Mozart, ont même été étudiées par des scientifiques pour leurs effets bénéfiques sur la production de dopamine. Sur YouTube, on trouve aussi des playlists pour la booster. Ça ne coûte rien d’essayer!

Bien contrôler son stress

En effet, apprendre à gerer son stress permet d’augmenter sa dopamine naturellement. Inutile d’essayer d’éviter absolument toute forme d’anxiété. Faites une liste de vos éventuelles sources de contrariété (travail, transports, famille, amis, etc.).

Découvrir de nouveaux horizons

Pas la peine de partir à l’autre bout du monde. Parfois, l’aventure est au coin de la rue! On peut prendre le temps d’explorer un nouveau lieu, qu’il s’agisse d’un musée, d’un parc ou d’un magasin; de découvrir un livre ou une musique conseillés par des amis; d’aller voir un film d’un réalisateur inconnu; de modifier son itinéraire pour rentrer chez soi…

Toute action en entraîne une autre et tout changement est bénéfique.

A lire aussi : 

N'hésitez pas à nous laisser des commentaires pour enrichir encore ce contenu et à vous abonnez à la newsletter pour recevoir les nouvelles publications de Beauté Féminine.

Subscribe

fr Français
X