Allergies croisées : êtes-vous concerné ?

L’allergie croisée se définit comme une réaction à un allergène, alors que l’on est déjà allergique à un autre. Ainsi, la moitié des personnes allergiques au pollen le sont également à certains fruits et légumes. Quelles sont les allergies croisées les plus fréquentes ?

Les allergies croisées sont dues à la présence de structures moléculaires semblables ou très voisines dans des substances aussi différentes que des pollens, des aliments ou des poils d’animaux.

Lors de l’ingestion d’aliments responsables d’allergies croisées, la réaction peut être très variable : démangeaisons à la bouche, gonflement des lèvres (voire de la gorge), conjonctivite, urticaire…, ou un syndrome plus violent, voire un choc anaphylactique, avec un risque vital.

En cas d’allergie au pollen, quelles sont les allergies croisées les plus fréquentes ?

 

Ambroisie

 

 

Pommes, poires

 

 

Armoise

 

 

Coriandre, persil, céleri, carottes

 

 

Bouleau (et pollen d’arbres en général)

 

 

Pommes de terre, abricots, amandes, pommes, noisettes, cerises, kiwis, melons, poires, persil, prunes, soja, tomates, céleri, carottes, noix, arachides

 

 

Ficus

 

 

Avocats, bananes, figues

 

 

Graminées

 

 

Pommes de terre, ananas, pommes, bananes, petits pois, céréales, noisettes, litchis, poivrons, poires, arachides, céleri, soja, tomates, carottes

 

 

• Certaines personnes ne présentent ces allergies croisées que pendant la période de pollinisation, alors que d’autres en souffrent tout le temps.

• Lorsque le fruit ou le légume est cuit, le risque de réaction allergique diminue fortement, ou devient inexistant. Ceci tient au fait que les protéines à l’origine de l’allergie sont neutralisées par la chaleur.